façades des musées nationaux Chagall, Picasso, Léger 580x290 px
Voir toutes les actualités

Des lieux de patrimoine et d'architecture

La Côte d’Azur, une terre d’accueil et d’inspiration pour les artistes

Les trois musées nationaux du XXe siècle sont situés dans le département des Alpes-Maritimes, de part et d'autre du fleuve Var qui marque la frontière historique entre la Provence et le Comté de Nice. Ce territoire se caractérise par une profusion de structures artistiques et culturelles : plus de 62 musées et fondations y sont dénombrés et témoignent de l’attrait des plus grands artistes pour la lumière et le contexte d’émulation de la Côte d’Azur.

Cette inscription géographique dans la modernité artistique du XXe siècle se concrétise le 13 mai 1960 à Biot, avec l’inauguration du musée Fernand Léger qui devient le premier musée monographique des Alpes-Maritimes, installé dans une architecture contemporaine spécialement aménagée pour l’œuvre du peintre. C'est aussi le premier musée créé par une initiative privée et fonctionnant avec des moyens entièrement privés, jusqu'en 1967, date à laquelle il fait l'objet d'une donation à l’État.

Cet ancrage territorial se prolonge à Nice, avec l’ouverture au public du musée national Marc Chagall, le 7 juillet 1973, jour anniversaire des 86 ans du peintre biélorusse. Premier musée monographique consacré à un artiste vivant, le musée Marc Chagall est le fruit de la donation des 17 toiles du Message Biblique, en 1966, par les époux Chagall, et de l’étroite collaboration menée entre Marc Chagall, l’architecte André Hermant et le paysagiste Henri Fisch.

Cette relation féconde entre la Côte d’Azur et les maîtres de l’art moderne participe également d’un mouvement de redécouverte de l'art sacré, qui connaît un véritable engouement dans les années 1950. Henri Matisse achève la décoration de la chapelle du Rosaire à Vence ; Marc Chagall, ainsi que Pierre Bonnard, Fernand Léger et Germaine Richier participent à la décoration de l'église du Plateau d'Assy, Notre-Dame-de-Toute-Grâce. C’est dans ce contexte de décloisonnement artistique que Pablo Picasso installe en 1952, dans la petite chapelle romane déconsacrée de l’ancien prieuré de Vallauris, le chef-d’œuvre peint La Guerre et la Paix dont il fait don à l’Etat en 1956.


Trois architectures patrimoniales

Bénéficiant de la protection "Monument historique" pour la chapelle Picasso, et du label "Architecture contemporaine remarquable" pour les musées Fernand Léger et Marc Chagall, les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes ont une forte identité patrimoniale, ce qui les positionne comme trois lieux incontournables du territoire.

Avec plus de 240.000 visiteurs par an (chiffre global en 2019), les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes sont la première fréquentation muséale du département.

Pour découvrir le musée national Marc Chagall, à Nice, cliquez ici
Pour découvrir le musée national Fernand Léger, à Biot, cliquez ici
Pour découvrir le musée national Pablo Picasso, La Guerre et la Paix, à Vallauris, cliquez ici

Le Transport des forces s’installe au musée Léger !
du 19 mai 2021 à 30 mai 2022
Informations pratiques
PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE POUR VISITER LE MUSÉE