Image collection header

Le Cycle du Message Biblique

Le Message Biblique
Le sacrifice d'Isaac
Le sacrifice d'Isaac
Peinture

Le sacrifice d'Isaac

Abraham est sur le point de sacrifier son fils quand l’ange arrête son bras. La composition, caractérisée par la séparation du dessin et de la couleur, présente deux registres.

Au registre supérieur, l’ange, manifestation du Verbe divin, est dessiné en transparence sur le ciel bleu. Mais à droite y figure également l'évocation des malheurs de la descendance d'Abraham, que Chagall n'hésite pas à rappeler à travers la représentation d'une maternité et d'une scène du martyr du Christ, symbole de la souffrance des Juifs dans sa peinture.

Au registre inférieur, le groupe d’Abraham et de son fils est coloré par la flamme de l’holocauste. Le corps d’Isaac,  abandonné comme celui d’Adam dans La Création de l’homme, témoigne également de la soumission de l’homme à Dieu.

 

Légende : Marc Chagall, Le sacrifice d'Isaac, 1960-1966, huile sur toile, 230 cm x 235 cm, donation Marc et Valentina Chagall, 1966, musée national Marc Chagall, Nice. Photo © RMN-GP / Gérard Blot © ADAGP, Paris, 2021.

Autres collections

Marc Chagall, Les Arlequins, 1922-1944, huile sur toile, 56,5 cm, 86,8 cm, Musée national d'art moderne - Centre de Création industrielle, Centre Georges Pompidou, en dépôt au musée national Marc Chagall. Photo © RMN-GP / Gérard Blot © ADAGP, Paris, 2020.
5 ensembles clés

La collection du musée