Tous les événements

Marc Chagall. Le Passeur de lumière

Marc Chagall. Le Passeur de lumière

Marc Chagall. Le Passeur de lumière

Marc Chagall, La Rose bleue (1964). Vitrail d'essai pour la cathédrale de Metz. Dépôt du FNAC, musée national Marc Chagall, Nice © Rmn-Grand Palais / Adrien Didierjean © ADAGP, Paris, 2021.
du 24 avril au 20 septembre 2021
Musée national Marc Chagall
Avenue du Docteur Ménard
06000 Nice
FR
tous
du 24 avril au 20 septembre 2021 (dates sous réserve de modification), l'exposition "Marc Chagall, le passeur de lumière", conçue en partenariat avec le Centre Pompidou-Metz, explore l’importance de la lumière et du vitrail dans l’œuvre de l’artiste.
Catégories: 

Exposition "Marc Chagall. Le Passeur de lumière"
 

du 24 avril au 20 septembre 2021 (dates sous réserve de modification)

 

" Pour moi, un vitrail représente la cloison transparente entre mon cœur et le cœur du monde. Le vitrail est exaltant, il lui faut de la gravité,
de la passion. Il doit vivre à travers la lumière perçue." *

Marc Chagall

 

Conçue en partenariat avec le Centre Pompidou-Metz, l’exposition "Marc Chagall, le Passeur de lumière" explore l’importance de la lumière et du vitrail dans l’œuvre de l’artiste. Au terme de près de 30 ans de création de vitraux, ces mots de Chagall condensent le rôle que l’artiste assignait à l’art du vitrail : porter à l’humanité un message de spiritualité et de lumière intérieure.

Aujourd’hui 15 édifices, disséminés en France et à travers le monde, portent fièrement en leur sein, les réalisations de l’artiste. Par ses créations, Marc Chagall entendait proposer à ses contemporains et aux générations futures des images de paix et de transcendance. Celles-ci, riches d’une iconographie foisonnante, sont admirablement soutenues par la force émotionnelle de ses couleurs et par les reflets changeants de la luminosité extérieure.

En pleine maîtrise de ses moyens, Chagall a mis tout son talent de coloriste et de créateur d’images au service de cette technique exigeante. La grande majorité de ses fenêtres, créées dans les ateliers rémois du maître-verrier Simon-Marq, ont été fabriquées dans la tradition d’un savoir-faire ancestral, pratiqué avec inventivité par Chagall et ses complices et amis, Charles Marq et Brigitte Simon.

La touche finale, constituée des multiples rehauts de grisaille que Chagall apposait sur le vitrail pour faire vibrer la matière, nous offre toute la liberté et générosité de la main de l’artiste. En retour, le vitrail lui a permis de transcender les limites matérielles de la peinture en inscrivant les reflets changeants de la lumière comme une composante intrinsèque de l’œuvre.

L’exposition de Nice permettra de mettre à l’honneur deux pièces exceptionnelles conservées au musée national Marc Chagall : la maquette de la Rose pour la cathédrale de Metz et les vitraux de La Création du Monde, imaginés pour la salle de concert du musée.

En ce lieu d’exception, les visiteurs auront le privilège de découvrir les vitraux éclairés de mille feux dans la lumière du matin puis de revenir le soir se laisser emporter par la musique dans la salle de concert.

 

Commissariat d'exposition
Anne Dopffer, commissaire générale, conservatrice générale du patrimoine, directrice des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes

 

 

* citation de Marc Chagall, entretien avec André Verdet, Chagall méditerranéen, Paris, 1984.
 

Visuel : Marc Chagall, La Rose bleue (1964). Vitrail d'essai pour la cathédrale de Metz. Dépôt du FNAC, musée national Marc Chagall, Nice © Rmn-Grand Palais / Adrien Didierjean © ADAGP, Paris, 2021.