Tous les événements

"Dessinez d'abord". Fernand Léger intime

"Dessinez d'abord". Fernand Léger intime

"Dessinez d'abord". Fernand Léger intime

Fernand Léger, Autoportrait, vers 1930 © RMN-Grand Palais (musée Fernand Léger) / Gérard Blot
Du 2 décembre 2017 au 26 mars 2018
Musée national Fernand Léger
Chemin du Val de Pôme
06410 Biot
Tout public
Exposition du 2 décembre 2017 au 26 mars 2018
Catégories: 
Mots-clés: 

"Dessinez d'abord". Fernand Léger intime

 

Fernand Léger, Jeanne et Fernand,1914. Donation de Nadia Léger et Georges Bauquier, musée national Fernand Léger, Biot

© RMN-Grand Palais (musée Fernand Léger) / Gérard Blot ©ADAGP, Paris, 2017

Conception graphique : Marcel Bataillard

 

Exposition

Du 2 décembre 2017 au 26 mars 2018

 

Aux élèves de son Académie moderne, le peintre Fernand Léger enseignait l’art du dessin comme un préalable indispensable à la peinture :

« Dessinez d’abord. Un dessin précis, au trait, rien qu’au trait. Des fragments d’abord : des mains, des pieds, puis des figures, et ensuite des

compositions d’ensemble...»

 

Tout l’œuvre peint de Fernand Léger – tableaux de chevalet mais aussi décors muraux plus vastes – est précédé de dessins préparatoires dans

lesquels l’artiste règle sa composition, étudie la position de ses personnages ou module ses effets de lumière et de contrastes colorés. Grâce au

dessin, Fernand Léger se concentre sur le travail de la forme qu’il saisit dans son essence, puis introduit progressivement la couleur avec des rehauts

de gouache ou d’aquarelle, qui illuminent de leur clarté le support en papier.

 

En présentant des dessins de sa collection rarement exposés, le musée national Fernand Léger met en lumière la diversité de la pratique du dessin

chez Fernand Léger : pour lui, le dessin n’est pas seulement un exercice intellectuel d’analyse et de synthèse de la forme destiné à trouver son

aboutissement dans la peinture. C’est aussi un mode d’expression artistique en soi, que Léger pratique au quotidien. Le dessin révèle l’intimité de

l’artiste, tant dans les sujets représentés - caricatures de ses amis, portraits de la femme aimée - que dans la modestie du format et de la technique

employée.

 

Comme en témoigne le rigoureux et sobre Autoportrait de 1930, le dessin révèle une dimension plus personnelle, souvent émouvante, de l’œuvre de

Fernand Léger. Le travail du trait, vif et précis, reflète les interrogations artistiques du peintre, mais aussi la richesse de ses émotions et la liberté de

son regard.

 

L’exposition présentée cet hiver au musée national Fernand Léger, axée sur la période qui s’étend de 1901 à 1925, décline l’œuvre dessiné de Fernand

Léger en quatre thèmes : caricatures et dessins de jeunesse, figures cubistes, carnets de guerre et études puristes illustrent la permanence et la

variété du dessin dans l’œuvre de Fernand Léger et l’évolution de son travail artistique au cours de la première moitié de sa carrière.

 

 

Commissariat :

Julie Guttierez, Conservatrice du patrimoine au musée national Fernand Léger

Nelly Maillard, chargée des collections au musée national Fernand Léger.

Pour consulter le dossier de presse : Icône PDFdp_dessinez_d_abord.pdf