Toutes les actualités

Les Constructeurs : retour d'une œuvre

Reportage de France 3 PACA : retour au musée biotois de l'œuvre "Les Constructeurs" (1950)

Les Constructeurs : retour d'une œuvre

Les Constructeurs : retour d'une œuvre

Fernand Léger, Les constructeurs (1950). Huile sur toile, 300 x 228 cm. © RMN-GP (musée Fernand Léger) / Gérard Blot. © ADAGP, Paris, 2018.
Publié le 27 Juin 2018
Retour de l’œuvre "Les Constructeurs" (1950) au musée national Fernand Léger, après un an de prêt. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur a suivi pas à pas la réinstallation de l’œuvre dans le musée biotois.

Après un an d’itinérance entre Metz, Paris et Bruxelles, Les Constructeurs (1950), l’une des œuvres majeures de Fernand Léger, a retrouvé sa place au sein des collections permanentes du musée national à Biot.

Une équipe de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur était sur place pour suivre en direct le retour de l’œuvre au musée, étape par étape, le jeudi 14 juin dernier. Voici son reportage :

L'oeuvre "Les constructeurs" de Fernand Léger de retour à Biot

https://www.youtube.com/watch?v=nG54Guo6YGg


Itinérance pour une rétrospective européenne
Cette huile sur toile monumentale, de 3 mètres de hauteur sur 2,28 m de large, a été prêtée, ainsi que 11 autres œuvres du maître (tableaux, dessins et sculptures), par le musée biotois dans le cadre de la rétrospective Fernand Léger. Le Beau est partout, qui s’est tenue d’abord au Centre Pompidou-Metz, du 20 mai au 30 octobre 2017, puis au BOZAR/Palais des Beaux-arts de Bruxelles (Belgique), du 9 février au 3 juin 2018.

Le prêt d’une œuvre par un musée nécessite de respecter un certain protocole :
- un constat d’état précis de l’œuvre est réalisé avant son départ, puis à chaque étape du transport et à son retour
- la fabrication d’une caisse sur mesure
- un emballage dans des matériaux adaptés à la conservation et la protection de l’œuvre.

Pendant tout le transport, l’œuvre est assurée et placée sous la surveillance d’un « convoyeur », le plus souvent un conservateur, qui vérifie que l’œuvre ne subit pas d’altération pendant le voyage, en raison d'éventuels changements climatiques ou de risques liés aux opérations de manutention.

Au terme d’un long voyage, de Bruxelles à Biot, le tableau a été ré-accroché par des professionnels, l’entreprise André Chenue, spécialisée dans le transport d'œuvres d’art.



 

Genèse des Constructeurs (1950)
« Tableau emblématique de Fernand Léger (…), Les Constructeurs marquent l’aboutissement d’une série consacrée aux ouvriers sur les chantiers. Les esquisses et dessins préparatoires, études rapprochées des outils, des attributs et des mains, évoluent vers une composition picturale au cadre plus large, qui emprunte classicisme et monumentalité à la peinture d’histoire tout en l’inscrivant dans la société contemporaine, l’immédiat après-guerre de la reconstruction. Outre la modernité industrielle du sujet, les lignes de force du tableau tracent sur la toile un réseau géométrique complexe et dynamique, presque abstrait, ponctué de couleurs primaires puissantes, posées en aplats.

Les sources d’inspiration du peintre sont multiples, puisées autant dans la peinture murale ancienne que dans l’imagerie populaire des affiches publicitaires ou dans la presse de propagande, à l’instar du modèle direct du tableau, la photographie publiée en novembre 1949 en couverture de la revue L’URSS en construction. »

(Julie Guttierez, extrait de la notice des Constructeurs, catalogue de l’exposition Fernand Léger. Le beau est partout, sous la direction d’Ariane Coulondre, éditions du Centre Pompidou-Metz, 2017, pp. 252-253).

L’œuvre Les Constructeurs (1950) fait partie de la donation Nadia Léger et Georges Bauquier (1969), suite à l’inauguration du musée national Fernand Léger à Biot en 1960.


Pour + d'informations
sur l’exposition en cours Vis-à-vis 2. Fernand Léger et ses ami.e.s au musée national Fernand Léger, jusqu'au 17 septembre 2018

sur la rétrospective Fernand Léger. Le Beau est partout :
- au Centre Pompidou-Metz
- au BOZAR de Bruxelles

Revoir le reportage vidéo sur le site internet de France 3